La place des femmes dans l’espace urbain

Le Projet

« La place des Femmes dans l’espace urbain » est un travail spécifique dans « La Ville côté Femmes » le programme de recherche-action participative et critique mandaté par la ville de Gennevilliers (92) auprès de l’association Les Urbain.e.s.

Il s’agit de réaliser 20 portraits de femmes qui posent dans la ville de Gennevilliers. Ce sont elles qui choisissent le lieux qu’elles préfèrent dans la ville. Ces portraits seront exposés dans les rues de Gennevilliers.

Avec l’accord de la cliente, j’ai fait évoluer le travail en proposant de donner la parole à ces femmes en les interviewant. Ainsi chaque portrait est accompagné de l’interview de la personne. Cela permet de contextualiser et comprendre qui est la personne et pourquoi a-t-elle choisi de poser en choisissant ce lieux singulier pour elle.

La cliente

Corine Luxembourg est Maîtresse de conférences Habilitée à Diriger des Recherches (HDR), en géographie et paysage à l’École Nationale Supérieure d’Architecture – Paris-La Villette.

Elle est présidente de l’association Les Urbain.e.s (statut de loi 1901) et elle est responsable et coordinatrice de La ville côté femmes, une recherche-action participative et critique à Gennevilliers.

Site internet | page Facebook | compte Twitter

Contexte

Ayant carte blanche sur ce travail, j’ai travaillé en Noir et Blanc en utilisant la photographie argentique plutôt que numérique.

  • Le noir et blanc permet d’ancrer dans l’histoire de la ville le portrait de ces 20 femmes.
  • L’argentique, donne une matière différentes aux photographies et une temporalité qui impose de n’avoir que le nombre de poses de la pellicule pour faire des photos et d’attendre la fin de la pellicule et le développement pour voir le résultat.

Cette temporalité différente impose un rythme et un rapport des modèles face à leur portrait qui amène l’ancrage dans le temps de ces portraits de femmes dans la ville.

Pour la prise de vue j’ai fait le choix d’utiliser le Leica M6 avec un 35mm. C’est le couple appareil/objectif idéal que j’utilise pour réaliser mes scènes de rue. Dans cet exercice, l’utilisation d’un tel boitier et d’un tel objectif, donne une dynamique différente et moins posée qu’un portrait traditionnel. On donne le sentiment que ces photos sont des instantanés de vie.

Finalité

Le travail fourni à ma cliente à permis

  • Valoriser les femmes de Gennevilliers,
  • Permettre à des femmes de participer à une nouvelle expérience,
  • Donner la parole aux 20 femmes, par le témoignage écrit qui accompagne leur portrait,
  • De réaliser une exposition photographique qui sera réalisée post-confinement du Covid-19.

Diaporama

– le site est en refonte – la galerie de présentation est en cours de réalisation et sera en ligne pour Juillet 2020. Merci de votre patience.

Portraits de femmes

Aucune des femmes qui ont posé ne l’avait déjà fait auparavant. Certaines sont venues en famille, d’autres ont acceptée de poser uniquement avec leur copine.

Pour chaque portrait, j’ai accompagné la personne et avant de la faire poser, j’ai discuté avec elle, la faisant parler sur elle et la raison du choix du lieu.

Le fait de comprendre, en amont, pourquoi ce lieu, me permettait de savoir le lien que la personne partage avec celui-ci et de savoir comment la faire poser.

 

 

Les acteurs du projet